Louis Morin

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Louis Morin

    La FQE a demandé à Louis Morin d'aller après des décennies de bons et loyaux services à l'organisation.

    Il a maintenant 65 ans.

    Il n'a pas de pension de l'organisation. Aucun mot n'est apparu sur le site de la FQE à propos de ce changement (du moins que j'ai vu).

    Je ne connais pas l'histoire de cette affaire mais je voudrais personnellement remercier Louis pour sa contribution aux échecs au Québec!

    Merci Louis!

    Larry

  • #2
    J'ai eu le plaisir de travailler de nombreuses années avec Louis et je suis aussi surpris qu'il n'y ai pas un mot sur sa grande contribution pour la Fédération et les échecs au Québec.
    Merci Louis pour ta contribution passée et celle à venir :-)

    Comment


    • #3
      J'ai toujours lu avec grand intérêt ces analyses!...et avec sa participation éternelle dans les revues d'Échecs québecoises!...c'est un pionnier des échecs au Québec!
      Aux Échecs, ce qui me dérange le plus,c'est lorsque mon adversaire réfléchit!!

      Comment


      • #4
        J'ajouterais qu'il ajoutait sa touche personnel à nos articles pour les rendre meilleurs tout en nous laissant le crédit. Plus d'une fois il a ajouté son grain de sel à mes articles et je l'en remerciais à chaque fois car ils étaient encore meilleur. Je lui lève mon chapeau de shérif pour le travail exemplaire accompli depuis longtemps. Bonne retraite mérité. Tu nous manqueras...
        ----------______/
        ------(__|_____|__)
        ----------( Q Q )
        ------o00o-(_)-o00o-------
        THE GALACTIC COWBOY (J.-R. Boutin, AF)

        Comment


        • #5
          Originally posted by Larry Bevand View Post
          La FQE a demandé à Louis Morin d'aller
          J'imagine que l'on pourrait lire
          (La FQE a demandé a Louis Morin de s'en aller)
          Il y as quelques temps ont annonçait des changements majeur a la FQE, il y a 6 mois il disait dans 2 ans. Alors j'imagine encore que les nouvelles fonction et structure a la FQE ne laissait pas de place a M.Morin. Ce qui me choque par exemple est le fait qu.il soit laisser devant rien a son age . Franchement il est la depuis que j'ai commencer a jouer en tournoi en 1988 et il était la depuis un certains temps déjà a l'époque, Pour moi Louis était un fonctionnaire du jeu d.échecs et au même titre que les fonctionnaire tout court il devrait avoir une pension du gouvernement. a la retraite .

          Comment


          • #6
            Originally posted by Stéphane Drolet View Post
            Il y as quelques temps ont annonçait des changements majeur a la FQE, il y a 6 mois il disait dans 2 ans.
            Ces changements proviennent du Ministère et sont de nature publique. Le ministère à publié ce code de gouvernance http://www.education.gouv.qc.ca/file...nance_OBNL.PDF . La FQÉ doit satisfaire aux exigences minimale de ce Code, ce qui implique une refonte des règlements généraux.

            Les deux changements les plus notables sont l'abolition du Comité exécutif et un nombre de membre de CA entre sept et neuf. Ce que veut le ministre n'est pas ce qui devrait causer le plus gros problème. Nos administrateurs sont compétents et savent comment ce processus s'est déroulé pour la Fédération Canadienne des échecs : elle est passée à un cheveu de la dissolution. Normalement, c'est le CA qui dirige, mais quand un changement doit obligatoirement être approuvé par les membres avant une certaine date, ce sont les membres qui ont le gros bout du bâton. Selon la troisième partie de la Loi sur les Compagnies, tout changement aux règlements généraux doit être initié par le CA. Le membres n'ayant pas le pouvoir de d'exiger de tels changements, même avec un vote unanime. De plus, les membres ne peuvent qu'accepter ou refuser la proposition du CA. ils ne peuvent jamais l'amender. Cependant, les membres pourraient accepter partiellement les propositions du CA. Les membres pourraient exiger que leurs modifications soient approuvé par le CA avant d'approuver ce que veux le ministre. C'est de cette façon que la Fédération canadienne a été presque dissoute : une proportion significative des membres pensaient que tant qu'a modifier la structure pour faire plaisir au ministre, vaut mieux en profiter pour contraindre le CA a adopter des changements qui plaisent à la majorité des membres. La situation de la Fédération canadienne était pire par ce qu'elle se devait de continuer son existence selon la nouvelle Loi canadienne sur les organisations à but non lucratif ou être dissoute.

            Normalement, deux camps s’affrontent: les conservateurs et les progressistes. Les membres conservateurs ne cachent pas leur désaccord avec la décision du Ministre, ils recherchent les changements minimaux qui vont satisfaire le ministre sans plus et il vont voter pour ces changement minimaux à contrecœur. Les membres progressistes ne manquent jamais une occasion d'améliorer les règlements de la Fédération et demandent beaucoup plus de changements que ce qu'exige le ministre. Il faut une majorité des deux tiers pour effectuer un changement aux règlements généraux. Si les conservateurs et les progressistes sont en proportion presque égales, la majorité requise n'est jamais atteinte et plusieurs assemblées générales son nécessaire pour amender les règlements généraux et modifier les lettres patentes.

            Actuellement, le CA prend son temps et procède méticuleusement. Nous avons trois ans pour effectuer les changements nécessaires. Rien ne sert de courir, de frapper le mur avec, par exemple, cinq échecs consécutifs en assemblée générale extraordinaire. Mon opinion personnelle est qu'il faudrait tenir une consultation publique afin de déterminer ce que les membres veulent comme règlements généraux.

            Je considère aussi que le ministre est dans l'erreur lorsqu'il prend comme modèle la gouvernance des entreprises privées à but lucratif. Le secteur sans but lucratif n'a rien à voir avec le secteur à but lucratif. Dans un cas, le président reçoit des millions et dans l'autre, il ne reçoit que des insultes. Ces deux entités sont tellement différentes que le gouvernement devrait retirer les organisations sans but lucratifs de la troisième partie de la Loi sur les Compagnies et leur donner leur propre loi, avec une véritable liberté associative.

            Comment


            • #7
              Pierre
              Aussi interessant que cela puisse être, ce fil concerne un salut au dévouement de Louis pour les échecs à la Fédération et pas un petit cours politico-juridique!

              Comment


              • #8
                Originally posted by Sylvain Millette View Post
                Pierre
                Aussi interessant que cela puisse être, ce fil concerne un salut au dévouement de Louis pour les échecs à la Fédération et pas un petit cours politico-juridique!
                Le but de mon commentaire était de démontrer qu'il n'existe aucun lien entre les changements imposées par le Ministre à toutes les Fédérations et le cas de Louis Morin.

                Ce que je connais de ce cas, et qui pourrait être inexact, ne correspond que partiellement à ce que je lis ici. Cependant, je suis d'accord que ce départ aurait du être souligné de manière spéciale en raison de la contribution impressionnante de Louis aux Échecs au Québec.

                Comment

                Working...
                X